Post thumbnail

Offergaver til gudene

12 septembre 2017

(Offrandes aux dieux)

 

Ces derniers jours ont été témoins d’efforts soutenus par certains érudits pour entrer en contact avec les dieux et établir un nouveau dialogue. Les nouvelles terres du Nord autour du village de Dorbak semblent être propices à la collecte de ressources pouvant être offertes aux dieux. Les lieux même semblent pouvoir canaliser la volonté de certains invocateurs beaucoup plus facilement qu’ailleurs dans d’autres contrées.

C’est d’ailleurs en ce sens que le Clan du Corbeau a délégué à la famille Lebouc le soin de voir au bon développement de la région. Afin d’éviter le chaos dans le prélèvement des ressources et que n’importe qui prenne l’initiative de communiquer avec les dieux,  les émissaires du Clan du Corbeau ont reçu pleine autorité pour établir des contrats avec ceux et celles qui veulent travailler pour faire régner l’ordre. En plus des richesses du Clan mises à leur disposition, la famille Lebouc s’est vu aussi déléguer la tâche de définir les différentes zones autour de Dorbak et d’utiliser à cette fin certains des pouvoirs acquis par le Clan du Corbeau. Étant reconnus sur leurs îles plus au Nord pour de grands adorateurs des dieux, certains prétendent que les membres du Clan du Corbeau ont reçu plusieurs faveurs des dieux qu’ils utilisent stratégiquement pour faire progresser leurs causes. Certains autres parlent d’un oracle de leur clan ayant des capacités d’invocation hors de l’ordinaire. Les hauts faits parfois inexpliqués des guerriers du Clan du Corbeau auraient de sombres liens avec les rumeurs qui circulent autour de leur oracle.

Tous les habitants déjà présents dans ce coin de pays s’affairent donc à s’établir et à revendiquer un bout de territoire, avec les rôles (et privilèges) qui s’y rattachent. Certains érudits, ayant pressenti que les dieux demanderaient tôt ou tard des sacrifices pour les glorifier, travaillent aussi très fort pour créer de nouveaux espaces d’adoration. Des guerriers et des aventuriers gardent un oeil sur le bien-être des autres habitants ou encore chassent les intrus pour assurer une certaine tranquillité. Et finalement, de vaillants paysans et villageois mettent l’épaule à la roue pour construire Dorbak et rendre la région vivable à plus long terme.